Last Post Fund News

Nouvelles

38 ans à la recherche du Vétéran Algonquin Samuel Gagnon mènent à une sépulture digne

Indigenous Veterans


À l'occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, le 21 juin, le Fonds du Souvenir souhaite partager l'histoire de la recherche du Vétéran algonquin Samuel C. Gagnon, connu sous le nom de Sam. Cette histoire nous a été présentée par Stephen McGregor, qui, grâce à son dévouement, à sa persévérance et à son travail acharné, a finalement réussi à commémorer dignement ce Vétéran avec l'aide du Fonds du Souvenir.


La recherche de Sam a commencé en 1977 après que Stephen eut lu un article dans l’Ottawa Citizen. Sam était un proche parent de Stephen du côté de son père. Quand Stephen demanda à son père s'il en savait plus sur Sam, il lui répondit que celui-ci était parti en Alberta après la guerre et qu'il n'avait plus jamais entendu parler de lui. Sa curiosité piquée par l'histoire de Sam, Stephen était déterminé à le retrouver. Sa recherche prendrait 38 ans.


Stephen commença par les annuaires téléphoniques des districts de l'Alberta ainsi que dans les derniers magazines de la Légion, où il vérifiant souvent le Last Post, mais sans succès. Vers 2003, il déplaça sa recherche sur l’Internet et recommença à rechercher activement Sam, cherchant à tous les deux samedis, parfois pendant huit heures de temps. Il n'a rien trouvé pendant 12 ans. Puis le jour du Souvenir 2015, après avoir travaillé à préparer sa maison pour la saison hivernale, Stephen se détendait quand une intuition lui dit qu'il allait enfin trouver Sam.

Stephen sentit que le moment était venu. « Quelque chose dans ma conscience m'a dit: vas-y! » 


Stephen a retrouvé la trace de Sam sur internet à trois heures du matin, le 12 novembre 2015 : « Sam Gagnon, Vétéran de la Grande Guerre, Algonquin, Alberta ».
Enfin, c’est une jeune femme de l’hôpital Barrhead, en Alberta, qui a pu retrouver le dossier de Sam à partir de la description fournie par Stephen: « Il avait un œil de verre et sa radiographie pulmonaire montrait de nombreux points de cicatrisation dans chaque côte de sa cage thoracique, qui n’auraient pu être causés que par un traumatisme violent et massif –  comme celui d'un obus d'artillerie allemand qui a explosé à ses pieds à Passchendaele en 1917. »


Sam Gagnon est décédé à l’hôpital Barrhead en mars 1965 et a été inhumé au cimetière Sainte-Anne de Barrhead, en Alberta. Il n'avait plus de pierre tombale, mais la sépulture y était toujours. Heureusement, Stephen a contacté le Fonds du Souvenir et nous avons pu fournir à Sam une pierre tombale militaire.

---

Avec la liste obtenue de l'historien amateur Yann Castelnot de plus de 18 000 Vétérans autochtones ayant servi dans les Forces armées canadiennes, le Fonds du Souvenir rendra hommage aux Vétérans autochtones dans le cadre de l'Initiative autochtone récemment lancée. Nous sommes heureux de travailler avec des chercheurs dévoués tels que Stephen McGregor, qui nous aidera à identifier les sépultures non marquées des Vétérans de sa communauté, Kitigan Zibi, au Québec.

PHOTO: courtesy of | courtoisie de Stephen McGregor


pour plus, consultez notre page d'actualités....